Vous êtes ici : Accueil > LES CLASSES > ARCHIVES > Année scolaire 2009 2010 > 2009-2010 TPS-PS > Visite chez les correspondants, à Rougemontiers
Par : Isabelle
Publié : 17 mai 2010

Visite chez les correspondants, à Rougemontiers

Jeudi 29 avril 2010 : visite chez nos correspondants à Rougemontiers :

compte-rendu collectif

"Hier, on est allé chez nos correspondants parce qu’on avait des petits cadeaux à leur donner. C’était des porte-clés. Eux, ils nous ont donnés un porte-sucette.

On est allé en car. Le matin, c’était un petit car. Il n’y avait pas de place pour d’autres enfants. Le soir, le car, il était très grand. Il ne faut pas se détacher parce que sinon, le chauffeur nous met dans le coffre. et dans le coffre du car, il fait nuit.
On est allé à l’école des correspondants, à Rougemontiers. Elle est grande mais pas plus grande que notre école. La classe des correspondants est orange et rouge. Il y a les lettres de l’alphabet. il y a nos photos et nos lettres. il y a le chien. Il ne fait pas mal aux enfants. Il est à la dame qui est dans le fauteuil roulant.
On a fait pipi et on a pris le goûter. Il y avait du gâteau au chocolat et des biscuits et on a eu de l’eau.

On est allé en forêt, à pied. On avait mal aux jambes. C’est parce qu’on a fait une longue route. Après, on s’est installé sur une bâche, pour faire comme une couverture, pour le pique-nique. On a mangé un sandwich, de l’eau, des chips, un petit yaourt ou une compote.

Après, on a fait la chasse au trésor. Il fallait trouver les valises (balises). Quand on a trouvé toutes les balises, il fallait aller voir la dame qui est en fauteuil et elle nous disait où était le trésor. On a trouvé des bonbons. Il fallait regarder la carte et il y avait ce qu’il fallait trouver. Il fallait trouver de la mousse, des feuilles, un sapin de Noël, cinq fleurs. Il fallait dessiner des escargots. Il fallait écrire les animaux. Il fallait trouver des pommes de pin.

Après, on s’est reposé et on a mis les bonbons dans un sac pour ne pas les perdre. On est reparti avec un car. Ce n’était pas le même et puis on a changé de monsieur. Il nous a emmenés jusqu’à l’école."